Menu

Jazz origines

  • jazz_origines_002.jpg
  • jazz_origines_006.jpg
  • jazz_origines_007.jpg
  • jazz_origines_003.jpg
  • jazz_origines_001.jpg
  • jazz_origines_008.jpg
  • jazz_origines_005.jpg
  • jazz_origines_004.jpg

Le blues est né dans le delta du Mississipi, au 19ème siècle, chanté par les esclaves noirs en " survie ", accompagnés d’instruments basiques en évolution constante.
L’enchaînement des accords typiques du blues s’est étendu peu à peu, d’abord dans la méfiance, avant de rejoindre la musique des " blancs" et mettre au jour le jazz , en incluant au passage le gospel et le ragtime.
Cette sculpture est un hommage au jazz-culture, exemple remarquable de la force considérable d'une culture. Dans cette oeuvre, j'ai donné toute la présence possible aux corps, étroitement solidaires dans leur proximité et leurs souffrances.
La culture " jazz" contribuera fortement à créer du respect et à faciliter l’intégration du peuple noir d’Amérique et d’ailleurs, en leur donnant une présence mondiale positive, toujours vivante. L’impensable il y a quelques années vient d’arriver lors de l’élection du président américain.

Dans la sculpture, le jeune chanteur symbolise un peu cette métamorphose : il chante " loin" devant lui, à pleine voix, en rythmant son chant à l’aide d’un objet détourné de l’esclavage. La femme chante aussi, très loin, et l’ancêtre, il est là, derrière, au cœur du bloc compact.
Dommage qu’on n’ait pas la musique. Ecoutez la…

2010-2011
Dimensions : 445 x 170 x 140 cm

Acquérir cette œuvre